L'histoire de l'Europassion

Une même foi, un même idéal …

 

La représentation de la Passion est une tradition vivante en Europe. De nos jours, de nombreux spectacles et défilés se tiennent dans les différents pays européens.
Depuis longtemps, certains groupes entretenaient des relations amicales entre eux, essentiellement à des échelles nationales. L'idée de rassembler des groupes du théâtre de la Passion d'Europe de l'Ouest et de l'Est au sein d'une assossiation naquit il y a trente ans et mena à la création de l'Europassion.  L'un des plus grand combattants pour la cause de l'Europassion fut Maurice Clos du Théatre de Ménilmontant à Paris, décédé en 2009 à l'âge de 98 ans.
En Mai 1982, le groupe d'Esparreguera (Espagne) organisa une rencontre des groupes français de Loudéac, Nancy et Masevaux et des groupes espagnols de Ulldecona, Olesa de Monserrat et Esparreguera. L'idée de réaliser ce projet vit le jour au monastère de Monserrat, endroit marqué précédemment par la volonté de fondation d'une association internationale regroupant les théâtres et les troupes représentant la Passion du Christ.
En 1984, dix délégations se rendirent à Loudéac (France) pour participer à la première rencontre officielle. Pour la première fois, il était question d'une charte dans le but de créer une association internationale de la Passion. Celle-ci devait porter le nom d'Europassion.
En 1989, à l'occasion du 75e anniversaire de la Passion de Loudéac, 16 délégations majoritairement françaises et espagnoles participèrent à une réunion à Loudéac. Les groupes y décidèrent de respecter la divesité et l'originalité de chaque spectacle et de chaque groupe. On y échangea des prospectus et des documents, des photos et des cassettes. Puis, on eut l'idée de publier un jounal commun : le Levate. Ainsi, l'objectif de l'Europassion, dès ses origines, fut-il de mettre l'accent sur la richesse culturelle et la diversité de ce patrimoine plutôt que de prôner une seule et unique manière de représenter la Passion en Europe.
En 1990, les premiers groupes allemands furent invités à la rencontre de Masevaux (France) et cette même année eut lieu une rencontre internationale à Otigheim (Allemagne), à laquelle participèrent pour la première fois des groupes autrichiens. L'année suivante, treize groupes de six pays différents se rendirent à St. Margarethen en Autriche.
En 1992, 26 groupes furent invités au Théâtre de Ménilmontant (Paris) pour les 60 ans de La Passion à Ménilmontant. Pour la première fois, des groupes de l'Europe de l'Est (Pologne, Hongrie, République Tchèque, Roumanie) furent accueillis. Après la chute des gouvernements pro-soviétiques, ces groupes voulaient faire revivre leurs traditions du théâtre de la Passion. L'organisation internationale naisante assura d'emblée à ces groupes un soutien financier et moral.
En 1993, Sömmersdorf (Allemagne) organisa une rencontre amicale qui attira 27 délégations de 12 pays différents. En 1994, 18 délégations se rendirent à Cervera (Espagne) et des représentants de différents pays à Nancy pour poser les jalons de la fondation d'une organisation européenne de la Passion.
En 1995, à l'occasion d'une rencontre à Ligny (Belgique), 27 délégations de 12 pays entérinèrent la fondation de l'Europassion, association internationale regroupant les Passion d'Europe et respectant le droit international des associations. Des statuts furent élaborés après des discussions en profondeur. Josef Lang, de la Passion d'Auersmacher (Allemagne), fut élu secrétaire général à l'unanimité et Ligny fut désignée comme siège social de l'association Europassion.
En 1996, les statuts de l'Europassion furent adoptés à St.Margarethen (Autriche) par 34 délégations de 12 pays différents. Selon ces statuts, les objectifs de l'Europassion sont les suivants:

  • Diffuser le message du Christ par la représentation de la Passion
  • Favoriser les relations culturelles et humaines entre les différents groupes.
    Concernant l'interprétation de la Passion tout en respectant la mise en scène de chaque groupe
  • Partager les expériences faites par les différents groupes et discuter des questions fondamentales
  • Soutenir toutes les formes théâtrales religieuses ou sacrées, en premier lieu desquelles la Passion du Christ
  • Créer des liens amicaux et de solidarité entre les différents groupes

 

Lors de l'assemblée générale annuelle, chaque groupe dispose, en tant que membre de l'Europassion, d'une voix, indépendament de la taille de ses locaux, du nombre de représentations données ou des spectateurs.
En 1997, 23 délégations furent acceuillies à Tegelen (Pays-Bas) et en 1998 eut lieu une rencontre à Mendrisio (Suisse), où l'on décida de la présence de l'Europassion sur internet.
En 1999, 35 groupes participèrent à la rencontre organisée à Thiersee (Autriche) et 43 groupes à celle d'Oberammergau (Allemagne).
En 2001, Magyarpolany (Hongrie) acceuilla 32 groupes. Ce fut la première rencontre en Europe de l'Est et c'est à cette occasion que fut inauguré le site internet de l'Europassion.
Par la suite, d'autres rencontres furent organisées:
2002 MONTEFOSCOLI (Italie) – 27 délégations
2003 SEZZE (Italie) – 22 délégations
2004 NANCY (France) – 26 délégations
2005 PULA (Croatie) – 26 délégations
2006 LOBZENICA (Pologne) – 25 délégations
2007 WINTRICH (Allemagne) – 36 et à l'occasion du 25e anniversaire de l'Europassion ainsi qu'une rencontre supplémentaire à ESPARRAGUERA (Espagne)
2008 Salmünster (Allemagne)
2009 Neumarkt i.d. Oberpfalz (Allemagne)

2010 FERREIRA DO ZÊZERE (Portugal)
2011 Cantiano (Italie)

2012 Schönberg (Belgique)

2013 Erl (Autriche)

2014 Loudeac (France)

2015 Sordevolo (Italie)

2016 Cieszyn (Pologe)

 

Les rencontres des prochaines annees sont programmees: 2017 Kecskemét/Hongrie, 2018 Budaörs/Hongrie, 2019 Paris/France, 2020 Tirschenreuth/Allemagne, 2021 Skofja Loka/Slovenie, 2022 Esparreguera/Espagne


Chaque Passion affiche son propre style et ses particularités qui sont souvent liés à la tradition locale. A Nancy, par exemple, la Passion est représentée dans les halles où se tiennent habituellement les salons de la ville. A Verges, depuis le XVIe siècle, les spectacles se tiennent devant le musée de la ville et en plein air à Tegelen (Pays-Bas), à Budaörs (Hongrie)... La Passion de St. Margarethen quant à elle est mise en scène dans une carrière ; celle de Tullins dans une église, ce qui est le cas, du reste, de nombreuses autres Passion. A Mariekerk, la Passion est célébrée devant l'église et les groupes de Ménilmontant (Paris) et d'Auersmacher (Allemagne) jouent dans une salle de spectacles. Certains groupes en Espagne et ailleurs disposent de théâtres strictement réservés à la représentation de la Passion. D'autres groupes réalisent leurs Passion sous forme d'un défilé. Chaque metteur en scène marque les représentations de sa griffe et compose ainsi sa dramaturgie avec le cadre de la représentation. Enfin, certains spectacles sont réalisés avec le soutien des collectivités locales.
"La transmission de la parole de Dieu s’accommode des moyens les plus imprévisibles. Le théâtre est, à mon avis, parfaitement adapté à cette fin."
Sœur Emmanuelle